Site du Domaine départemental du Château d'O

Propriété du Département de l'Hérault, le Domaine départemental du Château d’Ô est une ancienne "folie" montpelliéraine édifiée au milieu du XVIIIe siècle. C'est aujourd'hui un lieu de patrimoine, de culture et de loisirs.

Présentation du Domaine du Château d'Ô

Véritable écrin de verdure intégré à la ville, le Domaine départemental du Château d’Ô est un lieu de patrimoine, de culture et de loisirs. Ce parc public situé entre les quartiers Malbosc et Hôpitaux-Facultés de Montpellier est composé de jardins à la française, pinèdes et oliveraies.

Classé monument historique, le domaine abrite une ancienne «Folie» montpelliéraine du XVIIIème siècle, avec son château, ses fontaines et ses bassins. Les visiteurs peuvent y flâner et y pique-niquer  toute l'année. Ce parc est une autre façon d'imaginer la création, le rapport entre théâtre et nature, de conjuguer préoccupations écologiques et plaisirs de la vie. Le parc est accessible à tous, à pied ou en poussette (les chiens ne sont pas admis). On peut aussi le découvrir à l’occasion des Journées du patrimoine ou lors des festivals.

Les accords intervenus dans le cadre de l’application de la loi NOTRe, entre le Département et la Métropole de Montpellier, ont conduit à mettre à disposition de la Métropole les équipements culturels de la partie nord du Domaine depuis 2018.

Dans le même temps, le Département a la volonté de donner une nouvelle impulsion aux équipements culturels situés au sud du Domaine :

  • Le Théâtre d’O de 220 places, ancien chai viticole : lieu de répétition, de création et de recherche
  • Le Château d’O du XVIIIe siècle classé au titre des monuments historiques
  • les jardins, les fontaines et le parc, véritable joyau de 23 hectares ouvert au public

Histoire du Domaine d'Ô

Charles Gabriel Le Blanc, né à Paris en 1680 et nommé Commis général des sels en Languedoc est le fondateur de ce domaine.

Après l’achat de la métairie dite de Saporta, puis la seigneurie de Puech Villa, propriété des frères Perdrix. Il multiplie les achats de parcelles pour agrandir ce domaine et mener à bien son projet. En juin 1736, l’achat de la métairie de Massane et de la source de la Tuilerie marque un tournant important dans l’histoire des jardins du château d’O. Cette source, qui existe toujours, est à l’origine du développement de bassins et de fontaines magnifiques, grâce à une eau abondante, acheminée par un aqueduc souterrain. La construction du Grand Bassin dit bassin de Saint-Ferréol permet d’en réguler la distribution par de multiples rigoles. Durant plus de vingt ans, le fontainier Fabre, les sculpteurs montpelliérains Dupont, Pagès et le jardinier Philibert ornent les jardins de nymphées, de fontaines à coquilles, de bassins à jets, de corbeilles sculptées en rondebosse, de statues de nymphes et de divinités antiques, de parterres ordonnancés et de  plantations diverses qui embellissent les perspectives et embaument les enclos… jusqu’à en faire l’un des châteaux les plus élégants de la première moitié du XVIIIe siècle.

Mais à la  mort de Charles Gabriel Le Blanc, survenue en 1750, le Domaine est légué et entre progressivement dans une période d’abandon.

 La Renaissance du Domaine

Connu au XIXe siècle sous le nom de « campagne de l’Evêque », ce n’est qu’en 1860 que le domaine prend, sur les registres cadastraux, le nom de « Château d’O ». Après la séparation de l’Eglise et de l’Etat (1905), il devient la propriété du Département de l’Hérault. Le château et les jardins sont classés Monuments Historiques le 16 août 1922, mais continuent lentement à se dégrader.

Ce n’est qu’à partir de 1958 que le château d’O fait l’objet de restaurations, sous l’impulsion du Conseil général de l’Hérault, qui reprend en main son destin. Elles sont accompagnées de transformations importantes. Celles-ci concernent notamment les deux façades principales du château qui présentent aujourd’hui un aspect ordonnancé qu’elles n’avaient pas antérieurement. Le parc devient un lieu d’animation culturelle important. Depuis 2015, 1,25M€ ont été investis pour moderniser les bâtiments et valoriser le parc.

Application Hérault Aventure

L’application Hérault Aventure, téléchargeable gratuitement sur smartphone, permet de partir à la découverte du patrimoine héraultais. L’une de ses aventures se déroule au domaine du Château d’O, pour apprendre de manière ludique l’histoire de ce lieu.

Pour débuter une aventure, il suffit de télécharger l’application Hérault Aventure sur Google Play ou Apple Store et de se rendre sur place. Au début de la partie, est attribuée une première mission pour repérer un des lieux du domaine visité. Une fois repéré, le lieu doit être scanné dans l’application.

Un personnage apparaît et l’application donne des informations (contenus écrits, audios…) sur l’histoire du lieu et de ce personnage. 6 personnages sont à rechercher au cours de l’aventure ponctuée de défis (QCM, labyrinthes, mots mêlés) qui permettent de se renseigner sur l’histoire et le patrimoine du site visité.

Haut de page